Formation

Formation au Québec

Troubles anxieux généralisés, troubles paniques, troubles dépressifs, et organisation de personnalité. Psychothérapie et/ou psychopharmacologie

RA03098-19

18 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche les 1, 2 et 3 novembre 2019
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières
Pavillon Albert-Tessier au local 4211

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Coût

$495 (le paiement confirme votre inscription)
Paiement par chèque à Formation Edmond Gilliéron inc.
à faire parvenir au 747 rue Laviolette Trois-Rivières G9A 1V7


Description

De multiples motifs amènent le patient à consulter, parmi lesquels certains troubles symptomatiques, tels que les troubles anxieux généralisés, les troubles paniques, les troubles dépressifs, qui se présentent en apparence avec certaines similitudes. Or il en est tout autrement. Dépendant de l’organisation de personnalité du patient qui consulte, la manifestation du symptôme amène une compréhension de sa fonction très différente. De fait l’efficacité du traitement dépend fortement de notre compréhension de l’organisation de personnalité du patient (névrotique, borderline ou psychotique, etc.). Il est donc très important de bien comprendre le fonctionnement psychique et la fonction du symptôme pour mieux orienter le traitement : traitement psychopharmacologique avec la collaboration éventuelle d’une équipe pluridisciplinaire si nécessaire, intervention de nature psychothérapeutique visant un changement immédiat, qualifié d’« intervention psychothérapique brève » (quatre séances au maximum), psychothérapies d’inspiration psychanalytique brève ou sans limitation de durée, et autres formes (groupes, thérapie de couple ou de famille, rêve éveillé, etc.).
L’approche d’Edmond Gilliéron permet de montrer clairement qu’un même symptôme prend une signification particulière en fonction de l’organisation de personnalité du patient et permet d’instituer un traitement logique et efficace.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome. Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche analytique et approche systémique) pour l’établissement du diagnostic d’organisation de personnalité
  2. Appliquer la technique d’investigation psychodynamique spécifique selon la problématique des patients (troubles anxieux généralisés, les troubles paniques et les troubles dépressifs) proposée dans l’approche Gilliéron.
  3. Élaborer les stratégies thérapeutiques spécifiques aux troubles diagnostiqués selon leur organisation de personnalité.

Formation en ligne

Les Formations Edmond Gilliéron sont disponibles en capsules vidéo sur notre site de formation en ligne. Accédez-y dès maintenant.

Historique des formations

RA02345-17

18 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche les 23, 24 et 25 mars 2018
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

La psychanalyse est née sur la base de l’hypothèse du traumatisme psychique. Par la suite, Freud a considéré cette question sous des aspects divers. Dans un premier temps il s’agissait d’un événement actuel réveillant un traumatisme passé réel. Ensuite, tout en maintenant l’idée du facteur déclenchant «actuel», il a considéré que le traumatisme passé était en lien avec des exigences pulsionnelles particulièrement difficiles à maîtriser. Dans cette optique, le traumatisme est lié à une simple situation de fait et non à une intervention active de l’extérieur. Or il est reconnu que certains événements traumatiques sont dévastateurs au point de vue psychique, en ce sens qu’ils entraînent, en général, une grande détresse et peuvent laisser des séquelles chez ceux qui les ont vécus. Certains sont plus dévastateurs que d’autres en particulier les événements interpersonnels par comparaison à une catastrophe «naturelle» par exemple. Par ailleurs, il peut être aussi difficile de repérer certains traumatismes anciens, mais dont les traces restent présentes  sur le plan psychique. Il importe de bien déterminer la nature, lorsqu’un patient consulte, de ces divers aspects traumatiques, puisque l’orientation du traitement en dépend. Des points de repères principaux des divers traumatismes et leur approche thérapeutique spécifique sont élaborés.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer le concept de traumatisme dans l’approche psychanalytique de Freud à aujourd’hui.
  2. Identifier les caractéristiques des divers traumatismes : précoces (antérieurs ou récents) et actuels.
  3. Sensibiliser au rapport  entre catastrophes et le changement psychique.
  4. Élaborer les attitudes thérapeutiques spécifiques lors de la présence traumatisme psychique.

RA02191-17

18 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche les 13, 14 et 15 octobre 2017
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Le patient qui consulte se trouve toujours dans une zone de transition correspondant au passage d’une situation de relative dépendance, à une situation d’autonomie partielle. Cette situation intermédiaire est due à une forme de rupture avec le passé, comme si l’entourage actuel ne correspondait plus aux besoins affectifs du patient. Cette rupture peut être le fait du patient mais peut aussi être provoquée par l’entourage, comme dans les cas de conflits sentimentaux ou, plus graves, dans les cas de crises psychotiques ; et cette zone de transition varie aussi selon les organisations de personnalité, rupture relationnelle chez les borderline, risque de réussite chez les névrosés, par exemple. Le rôle du thérapeute devrait  donc être d’aider le patient à gérer au mieux ce moment de passage pour trouver un nouvel équilibre mieux adapté à ses besoins réels, et aussi aux changements socio-culturels, aux maladies somatiques, aux traumatismes, etc. Tout ceci montre l’importance de la première intervention thérapeutique qui déterminera l’alliance théra­peutique et l’avenir du traitement qui dépendra d’une sorte d’interprétation initiale implicite ou explicite que se donne à lui-même le psychothérapeute, interprétation qui infléchira d’emblée le cours du traitement. À partir de ce constat, Edmond Gilliéron a développé une technique d’investigation, l’Investigation Psychodynamique Brève, fondée sur l’analyse et  l’interprétation des motivations conduisant un patient la consultation où la compréhension du psychothérapeute doit tenir compte non seulement des plaintes du patient, mais aussi du système d’interactions spécifiques propre à chaque organisation de personnalité. Dans son approche, le psychothérapeute, sur la base de la relation qui s’est instauré d’emblée, pourra faire des hypothèses sur la crise actuelle, sur l’organisation de personnalité, sur le passé du patient et sur le rôle qui est assigné au psychothérapeute et ce en tenant du contre-transfert induit par le patient. Cette interprétation initiale pourra ainsi permettre au psychothérapeute d’établir un diagnostic clair d’un fonctionnement psychique, à savoir son organisation de personnalité, et au patient de prendre conscience de son problème et des origines de celui-ci. Des principes fondamentaux et les aspects techniques des 4 premières séances sont décrits qui concernent la crise actuelle qui a conduit le patient à la consultation, qu’elle soit relationnelle (conflits divers), organique (détérioration organique quelconque) ou intrapsychique (épuisement d’un système de défense) et  la construction de l’hypothèse psychodynamique (organisation de personnalité), et ce pour déterminer des stratégies thérapeutiques soit l’indication ou la contre-indication à entreprendre une psychothérapie d’inspiration psychanalytique stricto sensu après les 4 séances, et la décision, s’il y a lieu, d’une autre forme de traitement combiné, de l’élaboration du traumatisme….

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche psychanalytique et approche systémique).
  2. Appliquer la technique d’investigation psychodynamique brève pour la construction de l’hypothèse diagnostique dans l’approche Gilliéron.
  3. Élaborer des indications de traitement au terme des 4 séances.

RA01952-17

18 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche les 31 mars et 1 et 2 avril 2017
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Tout questionnement au sujet de la psychothérapie devrait toujours porter sur la relation thérapeutique (patient-psychothérapeute) et sur le cadre de la consultation à l’intérieur duquel cette dernière se développe. Les pratiques cliniques actuelles ont montré la nécessité de techniques d’intervention initiales efficaces pour les patients souffrant de difficultés psychologiques. Il s’agit de déterminer en quoi une relation interpersonnelle peut devenir thérapeutique et de quelle nature sont les changements qu’elle peut provoquer. L’approche développée par Edmond Gilliéron est une approche centrée sur la motivation conduisant un patient à la consultation, consultation qui est provoquée par une crise qu’elle soit relationnelle (conflits divers), organique (détérioration organique quelconque) ou intrapsychique (épuisement d’un système de défense). Cette approche permet de cerner, dès le premier entretien, ce qui a pu provoquer un déséquilibre survenu dans l’organisation de personnalité. Dans cette optique, Edmond Gilliéron a développé une théorie du « triple étayage objectal du fonctionnement psychique » (somatique, environnemental, intrapsychique) qui permet de montrer et considérer que le patient prend appui sur son entourage affectif pour maintenir son équilibre psychique, de même que comment cet équilibre se fonde aussi sur un double appui, biologique et environnemental. Les points de repères principaux utiles pour l’observation clinique lors du premier entretien sont élaborés de même que la mise en évidence des facteurs dynamiques spécifiques liés à l’organisation de personnalité, permettront d’élaborer des hypothèses psychodynamiques et des interprétations précoces.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche systémique et approche analytique).
  2. Appliquer la technique d’investigation psychodynamique lors du premier entretien proposée dans l’approche Gilliéron.
  3. Élaborer les hypothèse psychodynamiques et interprétations en identifiant rapidement les points de repères pour le faire.

RA01812-16

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 15 et 16 octobre 2016
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 14 octobre 2016

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Le psychanalyste a parfois considéré avec quelque dédain la question de la relation thérapeutique. Ce qui compte pour lui, à la suite de Freud, c’est l’approfondissement de nos connaissances sur le fonctionnement psychique individuel sans vraiment tenir compte de la dynamique interactive sur la base de laquelle se fait l’observation. Par exemple, si le psychanalyste évoque les réactions contre-transférentielles suscitées par le patient, il évoque beaucoup plus rarement les réactions transférentielles provoquées par l’analyste, on ne parle guère des interactions entre  l’analyste et son patient. Pour leur part, les théoriciens systémiques soutiennent que c’est la relation actuelle du sujet à l’environnement qui est perturbée. De fait, seuls les tenants des théories systémiques acceptent d’examiner le système interactif s’établissant entre les thérapeutes et leur patient. Il reste  que, ce qu’ont en commun la pratique psychanalytique et la pratique systémique, c’est que chacune se fonde sur une forme de  relation à but thérapeutique. Dans ce contexte, la fragilité de la position du psychanalyste pour atteindre  son efficacité thérapeutique du travail psychanalytique est  d’ignorer la dynamique des systèmes. Il s’agit d’élaborer  une théorie de la relation thérapeutique et du changement, théorie qui expliquerait à la fois ce qui se passe dans les relations interpersonnelles et dans le monde intrapsychique individuel. Des références systémiques sont des plus utiles au travail du psychothérapeute individuel, de groupe, de couple ou de famille.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les différents types de crises psychiques vécues par le patient.
  2. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche systémique et approche analytique).
  3. Sensibiliser aux différentes caractéristiques, de l’arrivée du patient à la consultation, permettant de déterminer  la plus thérapie la plus appropriée (individuel, couple,     famille).
  4. Élaborer les stratégies thérapeutiques spécifiques selon les troubles présentés (individuel, de couple et de famille).

RE01556-16

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 9 et 10 avril 2016
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 8 avril 2016

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

En psychothérapie, la psychosomatique occupe une place particulière dans la mesure où l’on se trouve à la croisée de différents modèles de compréhension des phénomènes pathologiques (modèles biologiques, psychanalytiques, relationnels, comportementalistes ou systémiques) ; raison pour laquelle G. Engel avait proposé son fameux modèle ‘’bio-psycho-social’’. Ces trois ordres de facteurs ont un poids différent selon la nature du trouble (maladie psychosomatique au sens strict, somatisation, conversion hystérique…) où chacun correspond à une organisation de personnalité différente. Un modèle intégratif de compréhension du fonctionnement psychique permet de décider avec rigueur des indications thérapeutiques, en tenant compte de l’organisation de la personnalité, et ainsi mieux mesurer la nature des changements obtenus. La théorie du ‘’triple étayage objectal du fonctionnement psychique’’ (somatique, environnemental et intrapsychique) permet de traiter l’ensemble des troubles psychosomatiques en adaptant la stratégie psychothérapeutique adéquate, qui tienne compte des facteurs tant somatiques que relationnels ou personnels.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les différentes approches concernant les troubles psychosomatiques.
  2. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche systémique et approche analytique).
  3. Sensibiliser aux caractéristiques spécifiques des troubles psychosomatiques de la vie quotidienne, d’origine traumatique, les céphalées ‘’normales’’ aux migraines graves les maladies psychosomatiques.
  4. Élaborer les stratégies thérapeutiques spécifiques aux troubles psychosomatiques.

RA01336-15

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 19 et 20 septembre 2015
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 18 septembre 2015

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Le fait est que l’équilibre psychique d’un sujet, même à l’âge adulte, dépend de son rapport avec l’environnement. Dans ces conditions, la vie sentimentale, conjugale et familiale est un élément important de cet équilibre et il est très fréquent de voir que les premiers signes de difficultés personnelles se manifestent dans les rapports du sujet sur le plan sentimental, conjugal, et familial. A l’inverse, des couples et des familles peuvent se développer sur des bases erronées ce qui se traduit par des difficultés quand se présentent des problèmes normaux dans la réalité comme un changement professionnel, l’émancipation des enfants, etc. Dans ces situations une analyse des caractéristiques spécifiques du couple ou de la famille est nécessaire pour orienter le traitement, déterminer quel type de prise en charge, individuel ou groupal, est préférable.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les différentes approches concernant le couple et celles concernant la famille.
  2. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche systémique et approche analytique).
  3. Sensibiliser aux caractéristiques spécifiques des conflits intrapsychiques (individuels) par rapport aux conflits interpersonnels (sentimentaux, conjugaux et familiaux).
  4. Élaborer les stratégies thérapeutiques spécifiques aux types de conflits individuels et interpersonnels.

RA01130-15

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 28 et 29 mars 2015
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 27 mars 2015

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

De multiples motifs amènent le patient à consulter. Parmi ces motifs certains troubles symptomatiques, tel que les troubles déficitaires de l’attention, les troubles alimentaires ou additifs, se manifestent en apparence avec certaines similitudes. Or il en est tout autrement. Dépendant de l’organisation de personnalité du patient qui consulte, la manifestation du symptôme amène une compréhension de sa fonction très différente, d’où l’importance de poser un diagnostic de fonctionnement psychique pour mieux orienter le traitement. L’approche d’Edmond  Gilliéron permet de montrer clairement qu’un même symptôme prend une signification particulière en fonction de l’organisation de personnalité du patient.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode Gilliéron (approche systémique et approche analytique) pour l’établissement du diagnostic d’organisation de personnalité.
  2. Appliquer la technique d’investigation psychodynamique spécifique selon la problématique  des  patients (troubles déficitaires de l’attention, troubles alimentaires, troubles additifs de l’alcoolisme et la toxicomanie) proposée dans l’approche Gilliéron.
  3. Élaborer les stratégies thérapeutiques spécifiques aux troubles diagnostiqués selon leur organisation de personnalité.

RA00840-14

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi les 23 août et 18 octobre 2014
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 22 août 2014
Dimanche le 24 août 2014
Vendredi le 17 octobre 2014
Dimanche le 19 octobre 2014

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Toute prise en charge de patient implique un contrat thérapeutique quelle que soit la pratique (privée ou services publics). Ce cadre thérapeutique peut être implicite ou explicite, mais il n’est pas certain que le patient ait compris le sens et le but de la thérapie proposée. Or cet accord est fondamental pour obtenir la collaboration du patient, faute de quoi de nombreux malentendus surgissent qui conduisent souvent à des échecs décevants. La technique d’investigation psychodynamique proposée par l’approche d’Edmond Gilliéron permet de montrer clairement au patient la nature du travail proposé et d’améliorer ainsi l’alliance thérapeutique.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode (approche systémique et approche analytique).
  2. Appliquer la technique d’investigation psychodynamique proposée dans l’approche Gilliéron.
  3. Élaborer un cadre thérapeutique en identifiant rapidement les points de repère pour le faire.

RA00376-13

12 heures reconnues en psychothérapie par l’O.P.Q.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 24 et 25 août 2013
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 23 août 2013
Lundi le 26 août 2013

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Description

Les pratiques cliniques actuelles ont montré la nécessité de techniques d’intervention initiales efficaces pour les patients souffrants de difficultés psychologiques. L’approche développée par Edmond Gilliéron est centrée sur les motivations conduisant un patient à la consultation. Ces indications sont multiples: crises existentielles provoquées par une rupture sentimentale, une naissance ou un deuil, crise d’adolescence… Ce sont aussi les moments où les patients consultent parce que certains symptômes (obsessionnels, phobiques ou autres) deviennent trop pénibles. L’approche d’Edmond Gilliéron envisage la pathologie dans ses aspects somatiques, intrapsychiques et environnementaux dans un cadre psychanalytique de base. Cette approche fournit au psychothérapeute des points de repère pour construire une hypothèse diagnostique psychodynamique précoce, et des principes rigoureux d’interprétation permettant la prescription de diverses stratégies thérapeutiques selon l’organisation de personnalité.

Formateur

Edmond Gilliéron est psychiatre, psychanalyste à Lausanne en Suisse. Fondateur et directeur de l’Institut de recherches européennes en psychothérapie psychanalytique à Rome.Professeur honoraire à l’université de Lausanne en Suisse, il a été aussi professeur invité des universités Laval à Québec et de Montréal.
De réputation internationale, il est l’auteur de plusieurs publications et ouvrages dont Aux confins de la psychanalyse (1983) publié chez Payot, Les psychothérapies brèves (1983) publié aux Presses universitaires de France, Le premier entretien en psychothérapie (1996) publié chez Dunod.

Objectifs

  1. Situer les concepts théoriques et pratiques qui fondent la méthode (approche systémique et approche analytique).
  2. Construire une hypothèse diagnostique psychodynamique précoce en identifiant rapidement les points de repères.
  3. Élaborer le contre-transfert du psychothérapeute pour l’utiliser judicieusement en clinique.
  4. Appliquer différentes stratégies thérapeutiques selon l’organisation de personnalité.

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 20 et 21 octobre 2012
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
Supervision de groupe :
Vendredi le 19 octobre 2012
Lundi le 22 octobre 2012

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Horaire

Formation :
Samedi et dimanche les 15 et 16 octobre 2011
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30.
Supervision de groupe :
Vendredi le 14 octobre 2011
Lundi le 17 octobre 2011

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche
les 15, 16 et 17 octobre 2010
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Horaire

Samedi et dimanche
les 17 et 18 octobre 2009
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Horaire

Vendredi, samedi et dimanche
les 17, 18 et 19 avril 2009
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

Horaire

Samedi et dimanche
les 18 et 19 octobre 2008
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Lieu

Université du Québec à Trois-Rivières

Dispensateur

Nathalie Bosom, psychologue

AdministrateurFormations